Imprimer

Goodwill-management évalue les actifs immatériels de 13 quartiers d’affaires mondiaux

Écrit par PhC on . Rubrique: Méthodologie

Un modèle simple et unifié qui peut s’appliquer à n’importe quel quartier d’affaires dans le monde.

Goodwill-management, en collaboration avec trois étudiants d’HEC Paris, a mené une étude d’évaluation des actifs immatériels de 13 quartiers d’affaires à travers le monde :

Graph1-13quartiers

Dans le classement final, New York occupe le premier rang, avec un score de 15,6 sur 20. Les 2e et 3e places reviennent respectivement à London City (14,5) et à Singapour Marina Bay (14,3).
Dans son essence, le projet établit une grille concurrentielle qui permet de comparer les quartiers d’affaires les uns avec les autres à partir d’une grande variété d’actifs. Même si les résultats sont parfois « dans un mouchoir de poche » la diversité des indicateurs permet de visualiser et d’analyser facilement les forces et les faiblesses de chacun des 13 quartiers d’affaires.

Focus sur le quartier de La Défense
L’EPADESA (Établissement public d’aménagement de La Défense Seine-Arche) a décidé de s’interroger avec Goodwill-management sur la solidité de son capital immatériel et sa valeur globale.
C’est ainsi que Goodwill-management a calculé la valeur immatérielle du quartier de La Défense, à partir de sa méthodologie (Thésaurus Bercy Territoires) qui prend en compte 13 actifs.

Graph2-La-Defense
    
  Le capital structurel de La Défense obtient une bonne note : 14,2/20 malgré de faibles notes en géolocalisation (7/20), en qualité des infrastructures (notamment des sous-sols) et en embouteillages.

« L’application du concept de capital immatériel à l’échelle d’un quartier d’affaires est une démarche très innovante. La présente étude est, d’ailleurs, une première mondiale,» constate Grigor Hadjiev, manager bâtiment et territoire chez Goodwill-management. « La mesure du capital immatériel offre à l’EPADESA et à ses partenaires, clients et prospects, un nouvel outil d’aide à la décision pour entretenir les points forts du quartier et corriger les points faibles. »